IG Mag Archives #5 : Ce qu’ils pensent de Zelda

L’E3 2011 et le Japan Expo de la même année fut l’occasion pour votre serviteur et sa rédactrice en chef de demander à des créateurs japonais de renom quel était leur Zelda favori. Des témoignages compilés dans notre hors-série IG sur la saga de Link et ses amis. Extraits :

Goichi Suda, président de Grasshopper Manufacture .

Suda 51 seul

J’aime beaucoup Zelda et ai joué à plusieurs volets de la série mais je pense que mon épisode favori est Zelda II : The Adventure of Link. Plusieurs scènes m’ont marqué dans ce jeu, comme le combat contre un slime géant (Ndlr : le “Giant Bot”) dans l’un des donjons ou encore le face à face avec l’ombre de Link. Les énigmes m’ont également beaucoup plu. Il y a aussi une super fin, qui est restée l’une de mes préférées. Je garde donc de grands souvenirs de Zelda II, l’une des expériences les plus riches qu’il m’ait été donné de voir.

Hiroshi Matsuyama, président de CyberConnect2.

MATSUYAMA -Naruto

Beaucoup de joueurs trouve que le meilleur épisode est Ocarina of Time mais pour moi c’est Zelda II : The Adventure of Link. Les mécaniques de gameplay étaient géniales ! J’adorais le combat contre l’ombre de Link. Nintendo avait ressortit le jeu sur Game Boy Advance, dans la collection Famicom Mini (Ndlr : NES Classics en Europe), et quand j’ai vu ça je me suis empressé de l’acheter ! J’étais très heureux de me remettre à Zelda II mais j’avais oublié que le niveau de difficulté était si élevé. Étant enfant, le jeu ne me posait pas autant problèmes (rires). Ce que j’aime dans la saga en général, c’est qu’à chaque fois le joueur débute la quête avec un Link qui n’est en définitive pas grand chose. Ses équipements sont peu nombreux -et faibles- et son destin ne s’est pas encore accompli. Mais au fil des heures, il grandit, acquière de nouvelles armes, pour au final devenir un grand héros.

Kazuhiro Tsuchiya, producteur d’Asura’s Wrath chez Capcom (ici à gauche de Hiroshi Matsuyama).

E3 - Asura Wrath

Mon Zelda favori est le tout premier sur Famicom. La raison en est toute simple : ce concept était tout nouveau à l’époque ! Avec Link, on vivait une aventure incroyable et pleine de fraîcheur. Sans parler des secrets à découvrir. Et puis internet n’existait pas encore, donc lorsqu’on se retrouvait coincé, il fallait se débrouiller seul. Cela faisait partit du plaisir que l’on pouvait ressentir avec Zelda.

Advertisements

Une réponse à “IG Mag Archives #5 : Ce qu’ils pensent de Zelda

  1. Pingback: IG Mag Archives #6 : Zelda, A Link to the Past | Le blog de Bruno

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s