IG Mag Archives #10 : Pyramid Head, né pour perturber

Indissociable de l’image de la saga Silent Hill, Pyramid Head n’est pourtant apparu que dans Silent Hill 2 et Silent Hill : Homecoming. C’est dire si ce personnage a marqué les esprits de tous ceux qui ont eu le malheur de croiser son regard. 

Visuel SH2

Pour comprendre pourquoi ce dernier a traumatisé une génération de joueurs, il faut avoir fait Silent Hill 2 (2001). De toute manière, il parait impensable de ne pas y avoir joué, ne serait-ce que pour sa culture. Mais revenons à nos moutons. Dans le deuxième épisode, Pyramid Head a un rôle bien plus important et symbolique qu’on pourrait le penser.

1

Sans trop vouloir en dévoiler sur le scénario magistral du jeu, il faut savoir que ce drôle de personnage est intimement lié à James Sunderland, le héros de Silent Hill 2. Pour quelles raisons ? Ca, c’est à vous de le découvrir. Toujours est-il que la première rencontre entre ces deux-là a de quoi faire mouiller les couches. Pensez-donc, se cacher dans un placard pour voir Pyramid Head violer d’autres créatures difformes a quelque chose d’un tantinet…perturbant.

2

Cette première rencontre que nous venons de décrire est celle que nous qualifieront “d’officielle” (car le joueur ne peut y couper). Seulement, en observant attentivement ce qui se trame autour de soi, le joueur peut tomber sur le nemesis de James avant cette fameuse scène. Ainsi, dans un immeuble plongé a moitié dans la pénombre, on peut apercevoir Pyramid Head vous observant, debout, immobile. Il scrute James, comme si ce dernier se regardait dans un miroir. Difficile de retranscrire avec des mots un tel moment mais on peut vous assurer que cette situation enivrante et totalement flippante est un grand moment. Du temps où la Silent Team s’occupait de la franchise, les différents volets de Silent Hill étaient truffés de petits détails savoureux comme celui-ci, que seuls les joueurs les plus curieux et patients pouvaient déceler.

Autre fait marquant concernant les apparitions de Pyramid Head : la longue épée qu’il aime faire grincer sur le sol, lors de ses déplacements, afin d’annoncer son arrivée imminente. Se cacher dans une buanderie, voir l’ombre du monstre avancer nonchalamment avec ce bruit strident en fond sonore, tout en priant de ne pas se faire repérer est -là aussi- l’un des plus grands moments d’angoisse que nous ayons connu dans notre vie de joueur. Une fois de plus, nous le devons à Pyramid Head.

4

Nous passerons rapidement sur l’apparition de Pyramid Head dans l’épisode Homecoming, la créature restant cantonnée à un rôle secondaire. Une démarche opportuniste influencé par la présence du personnage dans l’adaptation cinématographique signée Christophe Gans. Que l’on aime ou pas ce film, on ne peut nier le fait que Gans l’a réalisé avec un respect total de l’oeuvre originale, après des années de forcing auprès des décideurs de Konami. Un réalisateur qui est fan du jeu qu’il adapte, c’est assez rare pour être souligné. Bref, Pyramid Head est dans le film et si son rôle est fatalement moins fort et subtil que dans Silent Hill 2, ses interventions font partie des grands moments du scénario. Nul doute qu’il n’aurait jamais fait de figuration dans Homecoming sans l’existence du long-métrage.

3

Toujours est-il que le personnage est aujourd’hui encore très populaire auprès des fans de Silent Hill. Mais cet amour provient surtout du fait que son rôle dans Silent Hill 2 faisait sens. Il suffit de voir les levers de boucliers et la consternation qu’à provoqué sa présence dans Homecoming. Vécu comme du mauvais fan service, les joueurs et les critiques ont reproché à Konami d’avoir vider Pyramid Head de toute sa substance avec cette démarche maladroite. En se faisant l’avocat du diable, on peut aussi comprendre qu’il est tentant pour l’éditeur d’utiliser une figure aussi marquante, malgré le fait que hors contexte, sa présence n’a plus vraiment raison d’être.

Note 1 : Un design qui tranche

Designé par le talentueux Masahiro Ito, Pyramid Head a un look qui ne doit rien au hasard. Si de prime abord la forme sa tête peut sembler déconcertante, elle a un sens profond, qui s’inscrit d’ailleurs parfaitement avec le propos du scénario de Silent Hill 2. Il faut savoir que les angles tranchants de la pyramide symbolisent la douleur, la souffrance. C’est en tout cas ce que déclare Ito pour justifier ce design extravagant. Ce dernier ayant été fortement inspiré par les toiles du peintre britannique Francis Bacon.

Note 2 : Excès de popularité
Victime de son succès, ce pauvre Pyramid Head a été exploité comme une bête de foire par Konami. On a pu notamment le voir en tant que boss dans le shooter Silent Hill: The Arcade (2007) ou en version Super Deformed dans New International Track & Field (2008) sur DS. Pas de quoi crier au scandale mais tout de même, pour ceux et celles qui gardent un souvenir ému de Silent Hill 2, le décalage est un peu rude.

Encadré exces de popularité

Article publié en février 2012 dans le IG Mag hors-série Horreur.

Advertisements

2 réponses à “IG Mag Archives #10 : Pyramid Head, né pour perturber

  1. Bonjour 🙂
    Merci pour cet article ! Juste une question, où et à quel moment peut on voir Pyramid Head nous observer comme vous l’indiquez ? Merci !

  2. En fait c’est bon, je pensais que c’était encore une autre apparition que j’aurai loupé mais s’il s’agit de la rencontre derrière la grille dans l’immeuble, alors je l’ai vu 🙂 Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s